Vous êtes ici

Un exemple : le Vison

 

En val de Charente, il est partout



Autrefois comme aujourd’hui, le Vison d’Europe est présent sur tout le linéaire de la Charente et de ses affluents...

Ce qui ne signifie en aucun cas qu’il y soit abondant : actuellement, un territoire de mâle peut s’étendre sur 25 km de rivière. Mais il recouvre plusieurs territoires de femelles.

 


Le Vison d’Europe en Val de Charente

En France, une situtation critique...


Autrefois répandu sur l’ensemble du territoire français, le Vison d’Europe n’est plus présent aujourd’hui que dans un petit quart sud-ouest du territoire.

Les raisons ?

 

  •     Régression massive de ses habitats de vie (zones humides)
  •     Destruction accidentelle par collisions routières lorsque une route longe ou franchit une rivière ou son lit majeur
  •     Confusion avec des espèces envahissantes (Vison d’Amérique) ou dites "nuisibles" (Putois)
  •     Concurrence territoriale et alimentaire avec le Vison d’Amérique, espèce exotique introduite pour sa fourrure et échappée d’élevage
  •     Maladie "aléoutienne"...


Le Vison d’Europe ne cesse de régresser depuis 30 ans.


En France, le Vison d’Europe ne cesse de régresser depuis 30 ans : il n’en reste que dans un tout petit quart sud-ouest

 

En Europe, une situation très grave !


En Europe, le Vison a désormais disparu de l’essentiel du territoire !

Les causes sont les mêmes qu’en France, mais répercutées à l’échelle de l’Europe entière... Non seulement considéré comme menacé d’extinction, le Vison d’Europe est devenu une espèce prioritaire de la directive "Habitats".

Le noyaux de population qui subsistent ne sont plus en relation les uns avec les autres, ce qui constitue un facteur de risque supplémentaire (pas d’échanges génétiques).

Les sites qui ont encore la chance de le compter parmi leurs habitants discrets, peuvent s’en féliciter ! Ils ont en retour une responsabilité environnementale majeure pour sa préservation...

 


En Europe, les zones où subsite le Vison d’Europe sont maintenant déconnectées les unes des autres